Voyagez sans polluer avec Air France !

Une contre-vérité de plus

Si vous achetez un billet, Air France vous propose de réduire vos émissions à 100% ! Incroyable ! Ca y est nous pouvons prendre l’avion sans polluer ? Evidemment non, il s’agit d’une pratique commerciale trompeuse que nous dénonçons.

Air France dit vouloir s’engager dans la transition écologique du secteur aéronautique, ce qui est une bonne chose en soi, car les défis sont grands, et doivent tous nous mettre à contribution. Néanmoins, ce greenwashing n’est pas acceptable !

Si nous saluons les recherches de l’industrie aéronautique pour réduire son empreinte environnementale, en revanche, nous dénonçons les pratiques commerciales visant à induire en erreur les citoyens. Les récentes victoires judiciaires attestent du sérieux de nos alertes (Easyjet, Austrian Airline, KLM). Aujourd’hui, les avancées techniques et technologiques sont loin d’être suffisantes pour permettre une réduction durable des émissions de gaz à effet de serre liées à l’aviation.

D’où notre surprise quand Air France propose de supprimer les émissions des vols !

L’environnement en option

En effet, une fois son billet acheté, Air France propose l’option « Environnement » et renvoie sur plusieurs choix : 

  • une proposition de reforestation pour « planter assez d’arbres pour absorber autant de CO2 que votre vol en émet » pour 3 centimes d’euros par kilo de CO2, 
  • une proposition avec une « contribution au développement de carburant d’aviation durable » (appelés SAF en anglais, nous préférons l’appellation carburants alternatifs) à un coût de 72 centimes par kilo de CO2,
  • Et enfin des propositions couplant reforestation et développement des carburants alternatifs.

A chaque proposition correspond à la fin de la sélection une infographie avec d’un côté les émissions de CO2 induites par le vol selon Air France et de l’autre « le CO2 absorbé par la reforestation » et « le CO2 en MOINS avec les SAF ». Cela tend à faire penser que l’on pourrait voler sans émettre de CO2, ce qui est factuellement faux. 

Aperçu des options proposées à la vente par Air France
L’option qui cache la forêt

L’option Environnement d’Air France induit en erreur les voyageurs à plusieurs niveaux car :

  • La compensation est présentée comme une absorption nette des émissions de CO2 du vol ce qui est ici encore inexact car cela dépend de nombreux facteurs qui ne sont pas indiqués dans l’application. 

Aussi, au regard du prix très bas (moins de 4% du prix du voyage), on pourrait penser que la compensation est quelque chose de simple, peu chère et d’efficace alors que c’est tout le contraire et que les scientifiques appellent à ne l’utiliser qu’en dernier recours pour des émissions que l’on n’aurait pas réussi à réduire. Or, certains vols de confort peuvent et doivent être évités. Vous pouvez contribuer à la protection de la forêt ou à la reforestation mais en aucun cas il n’est possible de lier cette contribution aux émissions induites par le vol. 

  • Pour les carburants d’aviation alternatifs (SAF), comme l’écrit Air France dans sa rubrique « En savoir plus », représentent actuellement moins de 1% de la consommation de l’aviation car ils ne sont pas produits en quantités suffisantes. Air France propose de contribuer à leur développement, ce qui est louable, mais vous présente cela comme une réduction nette des émissions du vol ce qui, là aussi est faux.
    La compagnie indique aussi que l’utilisation de SAF peut réduire entre 75 et 80% les émissions d’un vol s’ils sont utilisés sans kérosène classique, ce ne peut donc être 100% de réduction comme indiqué sur leur infographie.
    Enfin, ils sont très peu utilisés aujourd’hui car très peu produits et, même s’ils étaient disponibles, ne pourraient être utilisés qu’à 50% de la capacité des réservoirs car les moteurs ne sont pas encore certifiés pour un taux supérieur.
  • L’option Environnement fait croire aux passagers non avertis qu’un vol émet uniquement du CO2, or c’est faux, Air France en est bien consciente.

De surcroit, au stade des recherches actuelles, les effets non-CO2 sont loin d’être négligeables car ils sont au moins équivalents aux effets CO2 sur le réchauffement de la planète.

Il est donc impossible de présenter le développement des SAF comme une réduction nette de 100% des émissions de son vol et encore moins en proposant de contribuer à leur développement. 

Actuellement, le mix 1% de SAF + 99% de kérosène classique permet de réduire de 0,4% maximum l’impact de votre vol sur le climat. Nous sommes donc bien loin des 100%…

Nous demandons ainsi à Air France de revoir son discours et d’être honnête avec ses passagers, car oui l’avion pollue, et le seul levier efficace aujourd’hui pour réduire son impact est d’en limiter l’usage.
Cela nous coûte de l’écrire mais c’est une réalité : il faut moins prendre l’avion.

Que l’on soit footballeur ou supporter, PDG ou employé, retraité ou étudiant, on a pas le même maillot mais on a la même planète !

Avec nous signez la pétition initiée par des salariés du secteur pour obtenir d’Air France un discours honnête sur l’impact climatique de l’aviation !

https://agir.greenvoice.fr/petitions/air-france-doit-cesser-de-tromper-ses-passagers-stop-au-greenwashing

Notre porte reste bien entendu ouverte si la compagnie souhaite travailler avec nous sur ces options et les modalités de sa diffusion avant que nous saisissions la justice.

Le Collectif PAD

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :