Construire nos outils de mobilisation aujourd’hui, sans attendre demain !

Le PAD participera à la chaine humaine pour le climat ce samedi 9 avril sur Toulouse et partout en France

« À quelques jours de l’élection présidentielle, on veut nous faire croire que l’histoire est déjà écrite. Mais il ne tient qu’à nous de l’écrire ».
C’est ainsi que commence le communiqué appelant à cette prochaine chaine humaine pour le climat.

Quelle bonne idée ! descendre dans la rue la veille du premier tour de la présidentielle pour rappeler une fois encore que ce n’est pas le climat qu’il faut changer mais le système. Cette initiative vient aussi rappeler qu’il ne suffit pas de changer le personnel politique au détour d’une élection, il faut s’assurer, une fois le changement fait, que le programme préconisé est réellement appliqué.

Luttes de territoires

Aussi, les luttes récentes qui créent des contre-pouvoirs pour s’opposer aux politiques qui perpétuent le monde d’avant, comme par exemple le projet Coucoo, visant à aménager un parc résidentiel sur les bords du lac de Montbel, marquent des points et gagnent des procès.

D’autres projets sont toujours en cours, comme la Tour d’Occitanie, l’autoroute Toulouse Castres, l’axe vert… En constituant des collectifs, en saisissant la justice, des citoyens confrontés à de nouvelles nuisances refusent les saccages. Ils se sont transformés en spécialistes et experts du droit pour ne pas subir. En spécialistes de la nature pour combattre une bureaucratie dont la feuille de route est de saccager un territoire pour implanter une nouvelle grande surface ou une future autoroute.

C’est de cette façon que s’est constitué le PAD en fusionnant les savoirs des airbusiens avec le travail des scientifiques et des militants qui pensent que l’avion est un outil trop important pour le laisser dans les mains des compagnies aériennes. A Toulouse, il n’est pas possible de manifester contre le réchauffement climatique sans aborder la question de l’avion et de sa contribution au réchauffement. En effet, l’aéronautique, industrie hégémonique dans la région, fonctionne autour d’un seul scénario : le développement exponentiel du trafic aérien ! Au-delà de l’incompatibilité climatique (quelles que soient les innovations) cela met en danger des milliers de salariés qui subiront plus tard les conséquence du refus de transformation de l’industrie. Car, soyons clair, l’aéronautique sera soutenable ou ne sera pas. N’attendons pas que les carburants utiles au quotidien de la population rentrent en conflit avec les loisirs des 20% les plus riches de la population mondiale.

Le GIEC et l’aviation

De nouveau la communauté scientifiques via le GIEC nous indique que nous avons 3 ans pour réduire nos émissions globales dans tous les secteurs. Pour l’aviation cela nous donne trois ans pour ralentir et inverser l’expansionnisme des constructeurs comme Airbus et des compagnies aériennes qui nous mènent actuellement dans le mur en voulant maintenir la croissance.

Le trafic aérien doit décroitre pour prendre sa juste part dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le PAD a des propositions pour rendre cela possible sans casse sociale.

Alors descendons massivement dans la rue ce samedi 9 avril pour signifier notre désir d’avenir soutenable aux prochaines équipes en responsabilité !

Le PAD y sera, et vous ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :