Y-a-t-il un pilote dans l’Union Européenne ?

Avions : 18 000 vols seront effectués à vide par Lufthansa

Les règles de l’Union européenne imposent actuellement aux compagnies aériennes le respect d’au moins 50% des créneaux horaires qui leur sont attribués pour décoller et atterrir, pour pouvoir conserver leurs droits. Résultat, près de 18 000 vols « inutiles » seront nécessaires à la compagnie allemande pour conserver ses créneaux, a estimé le dirigeant. « Alors que des exemptions respectueuses du climat ont été trouvées dans presque toutes les autres parties du monde pendant la pandémie, ce n’est pas le cas dans l’Union européenne », a-t-il souligné. En mars 2020, l’UE avait accepté de suspendre momentanément les règles imposant le respect de 80 % des créneaux attribués.

Celles-ci sont à nouveau en vigueur depuis le printemps 2021, mais avec un seuil à respecter réduit à 50 %.

Le PAD pense que ce seuil devrait être automatiquement réglé à 0% dans les cas que le secteur aérien traverse actuellement, et ce afin d’éviter ces vols absurdes. Cela parait évident et a été fait ailleurs, y a-t-il des pilotes dans l’UE ?

Le PAD (Pensons l’Aéronautique de demain) vient de prendre connaissance de la tenue à Toulouse les 3&4 février du sommet européen de l’aviation : « Ce sommet regroupe des ministres et les directeurs généraux de l’aviation civile des 27 États membres, des représentants de la Commission européenne, du Parlement européen et des acteurs du transport aérien. Il portera à la fois sur la résilience du transport aérien face à la crise sanitaire et sur sa décarbonation, ainsi que sur l’articulation de ces enjeux sur le plan technologique et sur le plan social. »

Nous espérons que les sujets de la réduction des émissions et des nuisances globales de l’aviation seront abordés d’un point de vue purement scientifique, ce qui n’a pas encore été fait, ni par le secteur, ni par les institutions internationales invitées à ce sommet.

Les scientifiques, les associations, les collectifs, les chercheurs sont eux unanimes, les émissions globales ne diminueront pas sans réduction du trafic aérien. Ces mêmes organisations ont depuis longtemps exprimés des solutions pour répondre aux pertes d’emplois.

Mais, comme toujours, elles ne sont pas invitées. En conséquence nous préparons, avec d’autres organisations, une mobilisation pour les 3&4 février.

Rejoignez-nous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :